Livres d’artiste

 

Fabriquer un livre, c’est empiler des couches de mémoire. Des bouts vies morcelées, sont comme les petits points d’une ligne, que l’on peut enfin réunir plastiquement.
Les paradoxes temporels et visuels résident dans la confrontation entre la gravité de l’histoire (la lucidité) d’une part, et la « ludicité » de certaines œuvres d’autre part (les livres pop-up) qui évoquent pour certains le goût de revivre…